dove

Le Jardin du Graal

Un lieu d'échanges et de rencontres
Créatif & Culturel

Tag Archives: Partage

Vous voulez en savoir plus sur comment le cycle de la femme se déroule en été ?

Pour les femmes qui veulent mieux se connaître et les hommes qui veulent les comprendre.

Milène Clichy, auteure et conférencière; conseillère en fertilité et sexualité conscientes poursuit le cycle de conférences qu’elle a donné sur le thème des saisons, pour cette fois expliquer comment oeuvre le cycle féminin en été.

Mardi 3/07 à 19h30

un regard éclairé sur les principes de ces cycles, leurs mécanismes, conséquences parfois, selon les différentes sensibilités, puis surtout comment mieux les appréhender pour les apprivoiser… puis les vivre plus sereinement pour qu’ils deviennent au service de la création.

Une rencontre pour co-créer avec l’énergie de l’été, et puiser sur les forces de notre cycle féminin pour se régénérer.

Rendez-vous Mardi 3/07 à 19h30 à PariSoleil.

Informations et réservations

 

 

Poursuivre la lecture

Dimanche en forêt si cela vous dit !

Inscrivez-vous :
Inscription en ligne

Poursuivre la lecture

Découverte

Elle s’appelle Théko, elle est Franco-Géorgienne et viendra passer un moment festif avec nous à PariSoleil !

Notez bien cette date, le 19 juillet, et inscrivez-vous à la News http://lejardindugraal.fr/newsletter/

vous aurez des infos très bientôt ! En attendant, joyeux petit tour à… Gambetta 🙂

La chaîne youtube de Théko : https://www.youtube.com/channel/UCUXhtngacouDxAf9rpOlsbQ

Poursuivre la lecture

Discussion-débat : l’hypersexualisation des adolescentes

Victorine Meyers, éditrice (www.lehetremyriadis.fr) et maman de 2 enfants dont une fille de bientôt 18 ans viendra parler de son point de vue sur l’hypersexualisation des adolescentes.

Elle a commencé son métier de maman par un accompagnement des MDAM (marraines d’allaitement maternel, puis la Leche League, et son inscription sur la liste parents conscients (fondée par Catherine Dumonteil-Kremer, avant de suivre sa formation “Vivre en famille”, puis elle a fait un cycle avec une thérapeuthe élève d’Isabelle Filliozat.

En 2005, elle a conçu avec une amie ce qui deviendra plus tard les ateliers Parents enjoués : chercher en jouant des scènes du quotidien comment réagir face aux obstacles rencontrés en tant que parents ou éducateur. Les ateliers Parents enjoués ont pris forme de façon officielle en 2014 lors du salon Primevère à Lyon http://www.parentsenjoues.fr

Aussi Victorine a participé à la création de l’OVEO, l’observatoire de la violence éducative ordinaire avec Olivier Maurel www.oveo.org

En tant qu’éditrice depuis 10 ans, elle publie des livres qui sont également un outil pour les parents depuis la grossesse, jusqu’à l’accompagnement des apprentissages ou de l’adolescence, en passant par la naissance, l’allaitement, la vie avec un tout-petit puis un bambin, etc www.linstantpresent.eu et www.lehetremyriadis.fr

Thème de la soirée : 

Étant maman d’une jeune fille de bientôt 18 ans, j’ai été confrontée à l’image de la femme véhiculée par la société actuelle, l’hypersexualisation de notre société m’a incitée à trouver des outils pour aider ma fille à être bien dans ses baskets et à s’épanouir sans être esclave de cette image que nous renvoie la société. Confiance en soi, estime de soi, joie de vivre, sont des piliers qui permettent à la jeune fille de se libérer des jougs de l’hypersexualisation.

Si vous cherchez des pistes de réflexions ou des outils pour mieux aider votre fille à s’épanouir sans obéir aux diktats, ou votre fils à mieux cerner les conséquences de nos actes ou paroles, vous êtes les bienvenus dans cet atelier « Stop à l’hypersexualisation ! »

Infos et réservations si vous voulez participer : Cliquez ICI

Poursuivre la lecture

Avez-vous déjà entendu parler de dépendance affective ?

La dépendance affective ou l’art de consentir à se soumettre au bon-vouloir des autres, quitte à perdre une grande partie de son identité et commettre des actes tout à fait opposés à ses valeurs ( à différents degrés) commence tout juste à être reconnue?

Cristina Marques,  auteure des « Confidences d’une ancienne dépendante affective », psychopraticienne et grande spécialiste pour aider à comprendre les mécanismes de la dépendance affective et en sortir,

sera présente au 4ème festival des thérapies douces à Paris, dimanche 17 juin à 11h pour une conférence sur le thème « Utiliser le célibat pour guérir la dépendance affective ».

Suivie par une séance de dédicace.

Venez nombreux, vous ne le regretterez pas !

Pour vous inscrire au 4ème Festival des thérapies douces : https://www.weezevent.com/4eme-festival-des-therapies-douces-2

Chouchoutez-vous ENFIN !

Poursuivre la lecture

Si tu es d’accord, alors OSE !

Merci à Cécile de « Create your paradise » pour cette FUN VIDEO qui explique en rigolant, mais c’est très sérieux quand même, les déductions sur lesquelles nous nous appuyons. EnJOY

OSE, l’atelier qui te met en phase avec la réalité que tu VEUX,

jeudi 14 juin à 19h30 à PariSoleil

Réserve ta place :

Inscription en ligne

Poursuivre la lecture

Présentation des Rencontres Poétiques par Patrick Brémont

Présentation des Rencontres Poétiques par Patrick Brémont.

vous souhaitez participer au prochain ?

Retrouvez les informations sur l’Agenda Culturel

Poursuivre la lecture

Les invités au service du féminin

A PariSoleil, tout un travail de restauration et d’intégration des valeurs du Féminin vous est proposé pour vous informer et grandir.

vous souhaitez participer au prochain atelier, conférence, stage ?

Retrouvez les informations sur l’Agenda Culturel

Poursuivre la lecture

La foi

J’ai une façon de penser particulière. Arborescente. Je fais des liens entre des choses qui, aux premiers abords, n’ont pas de liens entres elles. Cela peut m’emmener très loin dans des réflexions, pour le meilleur, souvent ; pour le pire, parfois. Concernant le pire, le monde de la spiritualité n’est pas très « aidant » de ce côté-là.

Je crois que j’ai quelque chose de singulier à amener dans ce monde. Comme tout le monde, d’ailleurs. Mais cette société ne s’adapte pas au talent singulier de chacun, et pousse chacun à devoir s’adapter à cette société, dans un costume plus ou moins confortable. J’ai de plus en plus conscience que la société est malade, sinon folle.

Je n’ai jamais voulu être une outsider. J’ai toujours voulu m’intégrer au monde, apporter au monde ce que j’ai à lui apporter. C’est quelque chose de capital pour moi. Si je n’apporte pas à la société ma singularité, quel sens prend la vie ?

Quand j’ai quitté l’université, le champ des possibles s’ouvrait devant moi. Que faire ? Quelle direction prendre ? Ma vision à l’époque – il y a deux ans et demi – était assez simpliste. Que faire ? J’avais envie de voyager autour du monde telle une aventurière, alors j’allais le faire. Ce n’était pas plus compliqué que ça. Je n’avais pas conscience que ce n’était pas une option adaptée à ma personnalité. J’étais une exploratrice, oui : mais pas de cette façon-là. Il y avait quelque chose d’autre à creuser. J’avais quelque chose de particulier à faire dans cette vie.

Je n’ai pas fait le tour du monde (en tout cas, pas encore). J’ai rencontré un businessman original qui a cru en moi dès le premier jour où nous nous sommes rencontrés. C’est à partir de cette rencontre que ma vie a pris une autre direction que celle imaginée au départ.

Je me suis lancée à corps perdu dans Un Monde Réenchanté, avec le soutien de Jeff. Un Monde Réenchanté est devenu « toute ma vie ». Ça l’est encore. Penser à Un Monde Réenchanté m’émeut beaucoup. J’y ai mis toute mon énergie, tout mon cœur, tous mes rêves, toutes mes inspirations et aspirations. Les gens sont venus à moi naturellement, par une puissante et efficace « force d’attraction ».

Le système capitaliste rend complexe pour la plupart des personnes le fait de se lancer à corps perdu dans un projet dont on ne connaît absolument pas la finalité, l’issue. Dans mon histoire, tout n’est qu’une histoire de foi. J’ai une foi profonde en le fait que je vais réussir, au bout du compte. Parce qu’il n’y a pas d’autres alternatives. Avec le recul, avec les années, je prends conscience que je me suis lancée dans les choses avec une grande innocence. Qui pourrait croire qu’une fille comme moi, sortie de nulle part et qui n’a rien à voir avec le business, pourrait avoir un impact certain sur la société ? Moi.

Aujourd’hui, mes capacités intuitives ont augmenté. J’essaie d’être juste et équilibrée entre intuition et doute. Je ressens le futur qui émerge : je le lis dans le présent et dans le passé. Les choses qui surviennent dans la vie deviennent alors plus cohérentes, comme logiques, évidentes.

Ariane Vitalis

http://www.Ariane Vitalis.com

Poursuivre la lecture

Les ateliers Art’issant de la lumière

Charlotte Protard présente les ateliers Art’issant de la lumière

vous souhaitez participer au prochain ?

Retrouvez les informations sur l’Agenda Culturel

Poursuivre la lecture